International

«Si Trump perd, je redoute le pire»

Pour les analystes politiques, la situation indécise issue de cette nuit d’élection doit être vite clarifiée.
«Si Trump perd, je redoute le pire»
Trump a incité ses électeurs à se rendre physiquement aux urnes et non pas à voter par correspondance car il a d’emblée contesté ce type de vote. KEYSTONE
États-Unis

Un peu déstabilisée par cette nuit d’élections assez folle, Nicole Bacharan ne s’attendait pas à une telle résistance du sortant Donald Trump, dont les quatre années de mandat ont été émaillées de scandales. Historienne et politologue, spécialiste de la politique et de la société américaine, elle livre son analyse à chaud. Pourtant annoncée par les ­sondages, la «vague bleue» démocrate n’a pas déferlé sur cette élection. Surprise? Nicole Bacharan: Cette situation faisait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion