Suisse

«Ce n’est pas le moment d’être pingre»

Premier Tessinois à présider l’Usam, faîtière des PME, Fabio Regazzi plaide pour des aides ciblées.
«Ce n’est pas le moment d’être pingre»
Fabio Regazzi est le premier Tessinois à présider l’Usam. KEYSTONE
Entreprises

Elu mercredi à la présidence de l’Union suisse des arts et métiers (Usam), Fabio Regazzi, premier Tessinois à tenir ce rôle, craint l’impact dévastateur des mesures anti-Covid sur l’économie. Successeur de l’UDC fribourgeois Jean-François Rime, le conseiller national démocrate-chrétien estime que des aides ciblées dans certains secteurs seront nécessaires pour éviter les licenciements massifs. Rencontre avec le nouveau patron «centriste» de la faîtière du demi-million de PME suisses. Comme nouveau

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion