Suisse

Le «coronablues» des businessmen

L’Union suisse des arts et métiers (Usam) réclame une stratégie de réouverture à valoir dès le 1er mars.
Le «coronablues» des businessmen
Commerçants et restaurateurs sont lassés de devoir se contenter de livraisons à l’emporter. KEYSTONE
Covid-19

Après de nombreuses salves politiques ce week-end, en provenance du PLR en particulier, le ministre de la Santé Alain Berset a dû essuyer mardi de nouveaux tirs de missiles. Ils proviennent cette fois-ci des milieux économiques, l’Union suisse des arts et métiers (Usam) tenant une conférence de presse virtuelle. Les revendications sont fort similaires: l’Usam en a marre de voir le Conseil fédéral naviguer à vue dans le brouillard. «L’économie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion