Genève

«Un préau sans âme ni végétal»

Plusieurs associations s’unissent pour demander la refonte totale du projet d’aménagement des préaux de l’école de Pâquis-Centre.
«Un préau sans âme ni végétal»
Au cours d'un processus participatif, les enfants avaient largement plébiscité l’usage de matériaux naturels (bois et végétation), mais le concept ne retient que l’inox, le caoutchouc et le bitume. NGM/ARCHIVES
École

L’Association des parents d’élèves des Pâquis, celle de ses habitants, la maison de quartier et la ludothèque s’unissent pour demander la refonte totale du projet d’aménagement des préaux de l’école de Pâquis-Centre (420 élèves). Tous ces acteurs se disent scandalisés par le projet élaboré par le bureau d’architecture DesignLab, lequel ne tient aucun compte du processus participatif, selon un communiqué de presse. Lancé par le Service des écoles, il a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion