Scène

Mise à nu collective dans «Pudeur»

A la Parfumerie, à Genève, Naïma Arlaud met en scène un trio joyeux et complice autour de cette notion bien connue.
Mise à nu collective dans «Pudeur»
Pudeur ose, expérimente et s’amuse de sa définition. KENZA WADIMOFF
Théâtre

Simple et sans secret, Pudeur contient tout dans son titre. La seconde création de la compagnie La Campanazo clôture le festival Au Parfum, organisé par le Théâtre de la Parfumerie et consacré à la jeune création. La metteure en scène Naïma Arlaud choisit de mener une réflexion autour de cette notion si commune et pourtant si complexe à définir. Etre pudique, est-ce une qualité ou un défaut? Notre pudeur se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion