Économie

Saignée annoncée chez Shell

Le pétrolier anglo-néerlandais prévoit de supprimer 7000 à 9000 emplois, environ 10% de ses effectifs.
Saignée annoncée chez Shell
Le groupe Shell emboîte le pas à son concurrent BP, qui a déjà annoncé 10'000 suppressions de postes. KEYSTONE
Hydrocarbures

Face au choc du nouveau coronavirus et au défi de la transition énergétique qui plombent la demande d’or noir durablement, le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé mercredi qu’il comptait supprimer 7000 à 9000 postes pour réduire ses coûts. Ces vastes coupes représentent environ 10% de ses effectifs de 83’000 personnes dans le monde. Quelque 1500 personnes ont déjà quitté le groupe de manière volontaire et le reste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion