International

Le Venezuela conteste une enquête politicienne

Jorge Arreaza, ministre des Affaires étrangères, estime que la mission diligentée par le Conseil des droits humains est un acte hostile qui a pour objectif d’affaiblir le dialogue instauré avec le Haut-Commissariat aux droits humains.
Le Venezuela conteste une enquête politicienne
Autorisée, elle, à se rendre au Venezuela et y disposant d’un bureau permanent, la haut-commissaire Michelle Bachelet avait publié son propre rapport début juillet. KEYSTONE
ONU

«Un rapport rempli de mensonges.» Les accusations de crimes contre l’humanité portées mercredi à Genève contre le gouvernement de Nicolas Maduro ont été vivement contestées par son ministre des Affaires étrangères. Jorge Arreaza a souligné que cette enquête diligentée par le Conseil des droits humains a été réalisée «à distance», «sans rigueur méthodologique», dans le seul but de «faire de la politique non pas pour les droits humains mais avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion