Arts plastiques

Pop art en toute liberté

Dans les Grisons, le Muzeum Susch dévoile les contours pop d’Evelyne Axell, artiste belge à (re)découvrir de toute urgence.
POP AR
Evelyne Axell," Les Amies II" (1969). PAUL LOUIS / COURTOISIE DE LA COLLECTION PHILIPPE AXELL / ADAG
Pop art

Comme James Dean ou Jackson Pollock, l’artiste wallonne Evelyne Axell (1935-1972) est décédée dans un accident de voiture, trop jeune. Sans que le tragique événement n’ait stimulé notoriété ou reconnaissance, pour cette femme pionnière du pop art – il aura fallu attendre les années 2000 pour que son travail bénéficie de véritables rétrospectives. A l’image d’«Evelyne Axell: Body Double», généreux parcours à visiter au Muzeum Susch. Située dans les bâtisses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion