Livres

Le bazar, vu de Lissignol

Joyeux chaos cul­turel orchestré une fois l’an par les habitant.es de la rue genevoise, le festival Baz’art est remplacé cette année par un livre à son image. Généreux et foisonnant.
Le bazar, vu de Lissignol
Le Queeraoke d’Amal Alpha n’aura pas lieu. LAXATIF'S
Festival 

«Un mois de juin sans Baz’art, ça fait vraiment bizarre!» La programmation avait été bouclée normalement par Simone Aubert et Claire Mayet. Mais la 11e édition du festival des habitant.es de Lissignol n’aura finalement pas lieu, on connaît la chanson. La musicienne et la plasticienne, résidentes de cette rue populaire genevoise, sortent aujourd’hui de leur chapeau un livre concocté avec la myriade de complices de Baz’art. Histoire de remplacer les concerts

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion