Genève

Baz’art, de la cave au grenier

Concerts, installations et interventions artistiques foisonnent à la rue Lissignol, pour la 9e fois. Un zeste d’esprit squat dans l’hypercentre genevois.
Baz’art, de la cave au grenier
Simone Aubert et Claire Mayet se chargent des volets musicaux et plastiques de la manifestation. Le Courrier / © Cédric Vincensini
Fête de rue

Ils n’ont plus le charme anarchique d’antan, leurs teintes affichent un lustre trop vif pour sentir le vécu. Mais les volets multicolores du 1-3, rue Lissignol sont bien là, soigneusement recréés, témoins du passé des luttes urbaines qui ont arraché quelques bâtiments à la spéculation immobilière. A la fin des années 1980, ceux de Lissignol ont accueilli les occupants de deux squats emblématiques, Rhino (alors partiellement vidé par les pouvoirs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion