Musique

Verveine met du drame dans son electro

La musicienne vaudoise sort un premier album de glace et de braise. Elle est sur scène ce week-end à Vevey et Genève.
Verveine met du drame dans son electro
Parmi les thèmes qui l’inspirent, la tyrannie de ­l’apparence sur les réseaux sociaux. JADE VARIDEL
Disque

Elle assume un «pathos» théâtralisé de sa voix claire et expressive, à la manière d’une Björk en plus pop, moins clivante. Ses mantras économes pétris de sentimentalisme glacé baignent dans un éther capiteux. Trame musicale de synthèse tout en nappes et geysers filtrés, cascades et ondulations numériques dans lesquels l’oreille flotte et se laisse porter. Un piano émerge, ici une percussion, là quelques cordes. Verveine, Joëlle Nicolas à la ville,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion