Musique

Bombers cultive la pop et les claviers

Formé d’anciens Honey for Petzi, Brazen et Larytta, le trio romand publie un album hybride, savant et mélancolique.
Christian Pahud (à gauche) et Michel Blanc ont recruté leur ami Mark Blakebrough PATRICK LOPRENO
Disque

On était venu parler synthés futuristes et virées intergalactiques, voilà qu’on se retrouve à deviser sur les Beatles, les mérites comparés de Lennon et McCartney et le choix du meilleur album des Fab Four – Revolver, bien sûr, à moins que ce ne soit Abbey Road, ou alors le White Album? Une digression à l’image des contradictions internes de Bombers. Le trio réunit deux musiciens genevois (dont un expatrié à Londres)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion