Livres

Sous le signe des premiers romans

La rentrée française ne compte «que» 65 premiers romans, sur un total de 511 titres. Mais nombre de nouvelles plumes s’avèrent passionnantes.
Sous le signe des premiers romans
Séance de dédicaces sous la tente du Livre sur les quais. YVES LERESCHE
Littérature 

En cette rentrée littéraire, c’est en osant piocher parmi les œuvres des primo-romanciers que les lecteurs auront les plus belles surprises. On peut citer Bénie soit Sixtine de ­Maylis Adhémar, qui raconte l’émancipation d’une jeune femme pieuse sous l’emprise des milieux traditionalistes. Ce roman – le premier publié sous l’égide de Vanessa ­Springora, nouvelle patronne des éditions Julliard – est lumineux. Parmi les autres premiers romans remarquables, on retiendra La Cuillère de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion