Neuchâtel

L’armée tient à son site lacustre

Les Forces aériennes continuent à s’entraîner dans la Grande Cariçaie, malgré la protection des rives.
L’armée tient à son site lacustre
Les jets militaires tirent dans le lac dix jours par an. Depuis les années 1930, les munitions restent au fond. RTS
Armée

Chaque printemps, le bruit s’entend à des kilomètres sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Les pilotes de F/A-18 de l’armée suisse tirent sur des cibles plantées dans l’eau, dans la zone d’entraînement de Forel. Pile au milieu de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie. Une réserve où les cantons de Vaud et de Fribourg ont décidé de faire démolir quelque 180 chalets jugés incompatibles avec la protection

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion