Genève

Vers l’annulation de signatures frauduleuses?

La récolte rémunérée de paraphes est interdite à Genève. La Chancellerie a connaissance du cas concernant le référendum contre l’aide aux travailleurs précaires et procède à des vérifications.
Vers l’annulation de signatures frauduleuses?
La récolte rémunérée de paraphes est interdite à Genève. KEYSTONE/Jean-Christophe Bott
Démocratie

La semaine dernière, Solidarités dénonçait les méthodes douteuses de récolte de signatures pour le référendum contre la loi sur l’indemnisation des travailleurs précarisés par la crise du coronavirus, lancé par des membres de l’UDC et du MCG. Des dialogueurs de rue sont vraisemblablement rémunérés pour le faire. A Genève, cette pratique est illégale. La Chancellerie a connaissance de ce cas et procède actuellement à des vérifications. Les contrevenants risquent jusqu’à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion