Suisse

Un appel pour Chevrilles

Le Conseil d’Etat de Fribourg est sollicité pour suspendre les renvois dans le Centre fédéral d’asile.
Un appel pour Chevrilles
Quatre requérants ont porté plainte pour des violences subies au Centre fédéral d’asile de Chevrilles, à Fribourg. keystone. KEYSTONE
Asile

Une coalition mêlant monde associatif et politique appelle le Conseil d’Etat fribourgeois à suspendre le renvoi des quatre hommes ayant porté plainte pour des violences subies au Centre fédéral d’asile de Chevrilles. Ils affirment avoir été victimes de violences physiques de la part d’employés des entreprises de sécurité Protectas et Securitas (nos éditions du 19 juin et du 26 juillet, voir ci-dessous), mandatées par le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion