Régions

Après les violences, l’expulsion

Les quatre hommes qui ont dénoncé les violences au centre fédéral de Chevrilles seront renvoyés. Les associations de défense des migrants craignent qu’ils n’obtiennent jamais justice.
1
Quatre plaintes ont été déposées par des requérants d’asile contre des agents de sécurité au centre d’asile de Chevrilles (FR). Alors que les procédures sont en cours, les requérants d’asile ont reçu une décision de renvoi. KEYSTONE
Asile

Trois des quatre requérants qui ont porté plainte contre des agents de sécurité au centre d’asile de Chevrilles dans le canton de Fribourg (lire nos articles des 19 et 26 juin) ont reçu, lundi, une décision de renvoi. Le quatrième s’était déjà vu notifier l’obligation de quitter la Suisse avant son altercation avec des vigiles. Les quatre hommes affirment avoir été victimes de violences physiques de la part d’employés des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion