Suisse

2021, l’été qui fait peur

Les craintes pour le marché de l’apprentissage ne se sont pas concrétisées, sauf dans les cantons latins.
2021, l’été qui fait peur
En novembre 2019, à Avry-sur-Matran, les ados du CO de Sarine-Ouest pouvaient se renseigner sur plus de 70 métiers offrant des apprentissages. ALAIN WICHT / ARCHIVES
Formation professionnelle

Quelque 14’500 places d’apprentissage cherchent encore preneur en Suisse. Le nombre de contrats déjà signés est en faible recul (–3%) par rapport à juin 2019, mais le chiffre cache de fortes disparités. Si les craintes liées à la pandémie ne se sont pas concrétisées, la situation est préoccupante en Suisse romande et au Tessin. Explications. Début mai, le conseiller fédéral Guy Parmelin a mis en place un groupe de travail,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion