Les eaux sales du scandale DuPont
Mark Ruffalo s’est empâté pour l’occasion et joue à merveille de ce corps massif, rempart protégeant les plus faibles du capitalisme triomphant. ELITE FILM
Cinéma

Les eaux sales du scandale DuPont

Signé Todd Haynes, le film­-enquête Dark Waters dévoile les sombres secrets de l’industrie chimique.
Film

Si le coronavirus a coupé l’herbe sous le pied de nombreux longs métrages, il en est un en particulier qui mérite une seconde chance: Dark Waters. Tiré d’une histoire vraie, cet archétype du film de dénonciation propose une enquête passionnante et engagée, naviguant dans les eaux troubles d’un des plus répugnants scandales écologiques et de ­santé publique de l’histoire récente. Cincinnati, 1999. Robert Bilott (Mark Ruffalo) vient de passer au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion