Genève

Toujours pas de réponses pour l’incendie des Tattes

Près de six ans après l’incendie du foyer pour requérants d’asile des Tattes, à Vernier, de nombreuses réponses restent en suspens et plusieurs victimes sont dans l’impasse. L’Etat assure faire preuve de diligence.
Toujours pas de réponses pour l’incendie des Tattes
Dans la nuit du 16 au 17 novembre 2014, un incendie avait coûté la vie à une personne et blessé quarante autres, qui tentaient de fuir les flammes. KEYSTONE
Asile

On en entend si peu parler qu’on pourrait croire l’affaire classée. Près de six ans après l’incendie du foyer pour requérants d’asile des Tattes, de nombreuses questions demeurent pourtant. Quelles sont les responsabilités? Où en est l’enquête? Où sont les sinistrés? Peuvent-ils rester en Suisse le temps de la procédure? Une motion et une question urgente socialistes exigent des réponses de l’Etat. La semaine dernière, l’exécutif a tenté d’apporter un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion