Genève

Incendie des Tattes: «L’enquête est à bout touchant»

Samedi, une manifestation aura lieu cinq ans après l’incendie du foyer pour requérants d’asile des Tattes, qui a fait 40 blessés et un mort.
Incendie des Tattes: «L’enquête est à bout touchant»
En 2015, des centaines de personnes manifestaient en soutien avec les requérants d'asile du Foyer des Tattes qui refusaient d’être transférés dans des abris PC. KEYSTONE/ARCHIVES
Asile

Cinq ans après l’incendie d’un bâtiment du foyer pour requérants d’asile déboutés des Tattes, à Vernier, «l’enquête du Ministère public est à bout touchant», informe son porte-parole, Marc Guéniat. «La procureure rendra son avis de prochaine clôture de l’instruction avant la fin de l’année.» Cela signifie qu’Anne-Laure Huber, qui a repris le dossier en cours, devrait rédiger l’acte d’accusation, ou de classement, début 2020. Puis viendrait un procès, peut-être encore

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion