Scène

«J’espère que le virus ne va pas tout mettre par terre»

Après les pertes causées par la crise sanitaire, le Crève-Cœur affiche une nouvelle ­saison théâtrale gaie et pleine d’humour pour lutter contre la morosité.
«J’espère que le virus ne va pas tout mettre par terre»
La directrice du Crève-Cœur, Aline Gampert, propose une offre théâtrale accessible à tous les publics. LORIS VON SIEBENTHAL
Théâtre

Sur les hauteurs de Cologny, sur la rive gauche genevoise, le Théâtre du Crève-Cœur a clos ses portes malgré lui, en mars, au bout de trois représentations de Sarah Bernhardt, monstre sacré! Ce biopic théâtral autour d’une comédienne mythique devait rester à l’affiche près d’un mois, suivi de l’accueil de Pierre Miserez en mai. Sa directrice, Aline Gampert, est cependant loin de se laisser abattre. «Nous avons dû fermer au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion