Genève

Quelles rues aux noms de racistes?

La gauche réclame un inventaire des personnalités honorées dans l’espace public genevois qui ont encouragé le colonialisme, le racisme ou l’esclavagisme. Et des explications.
Quelles rues aux noms de racistes?
La motion vise à établir un inventaire des lieux géographiques portant les noms de personnalités ayant soutenu le colonialisme, la traite négrière ou le racisme. Comme le naturaliste et homme politique genevois August Carl Vogt, qui développait des thèses racistes et sexistes. KEYSTONE
Espace public

La gauche genevoise veut faire la lumière sur certaines figures de l’histoire du canton honorées dans l’espace public. Elle cible celles qui ont encouragé le colonialisme et le racisme, ont participé à l’esclavagisme ou en ont bénéficié. Dans le cadre des mobilisations mondiales qui ont suivi la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai, des symboles d’un passé sombre ont en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion