Solidarité

L’accord Europe-Mercosur a du plomb dans l’aile

Après la Wallonie et l’Autriche, au tour des Pays Bas de retirer son soutien à l’accord de libre-échange.
L’accord Europe-Mercosur a du plomb dans l’aile
L'accord doit être ratifié par l’ensemble des Etats membres de l'Union européenne pour entrer en vigueur. KEYSTONE
Libre échange

Après la Wallonie et l’Autriche, les Pays Bas. Le vote de défiance mardi du parlement néerlandais rend de plus en plus incertaine l’adoption de l’accord de libre-échange présenté il y a un an par le Marché commun sud-américain (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) et l’Union européenne. Rappelons que la Suisse a également souscrit à un tel accord mais un vote des Chambres et un possible référendum rendent sa mise en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion