Suisse

L’accès aux téléphones des requérants est contesté

Un projet de loi veut donner aux Secrétariat d’État aux migrations l’autorisation de fouiller dans les téléphones portables des requérants d’asile pour les identifier.
L'accès aux téléphones des requérants est contesté
L'OSAR dénonce la possibilité donnée aux autorités d'accéder au contenu des téléphones des requérants d'asile à des fins d'identification. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Asile

Permettre au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) de fouiller dans les téléphones portables des requérants d’asile pour les identifier divise. L’OSAR dénonce une grave atteinte à la sphère privée. Pour la droite, ce droit de regard est toléré au regard de l’enjeu. Le projet de loi, mis en consultation jusqu’à jeudi, émane de la commission des institutions politiques du Conseil national. Il prévoit de permettre aux autorités d’accéder aux smartphones,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion