Solidarité

Privatiser la coopération

La Direction de la coopération suisse (DDC) a l’intention de consacrer à l’avenir jusqu’à 27% de son budget à des projets menés par des entreprises. Presqu’autant que la part allouée aux ONG.
Privatiser la coopération
Avec son Message sur la coopération internationale 2021-2024, le conseiller fédéral Ignazio Cassis veut clairement réorienter l’aide au développement vers le secteur privé. KEYSTONE
Aide au développement

On savait que le conseiller fédéral Ignazio Cassis voulait réorienter l’aide au développement vers le secteur privé. Son Message sur la coopération internationale 2021-2024, mis en consultation l’année passée, le spécifiait clairement. Et la nomination d’un ancien vice-président de Nestlé, Christian Frutiger, à la tête de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à l’automne dernier avait donné un signal supplémentaire (notre édition du 25 novembre dernier). >

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion