Genève

Le patrimoine doit être défendu plus tôt

Pour préserver le patrimoine bâti et naturel du canton, la Cour des Comptes recommande une intervention de l’Etat ciblée et en amont des processus de densification.
Le patrimoine doit être défendu plus tôt
Destruction du quartier des Allières, aux Eaux-Vives, en août 2019. «La destruction des Allières est un exemple de la difficulté de protéger les villas anciennes et le périmètre qui les entourent», souligne François Paychère, président de la Cour des comptes. ELE
Aménagement

En quelques années, la protection du patrimoine bâti et naturel est redevenue une question sociale et politique majeure de l’aménagement du territoire. La densification du canton s’est vue accompagner par une sensibilité accrue aux atteintes récurrentes au patrimoine, renforcée par l’urgence climatique. La Cour des comptes apporte aujourd’hui sa pierre à l’édifice en se penchant sur la politique de protection du patrimoine. Cette évaluation, étalée sur deux ans, s’est basée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion