Vaud

HRC: une garantie teintée de colère

Confrontés à la débâcle de l’Hôpital Riviera-Chablais, les députés vaudois n’ont pas eu le choix.
1
Pour les députés vaudois, la confiance envers les organes dirigeants de l'HRC est désormais ébréchée, voire rompue. KEYSTONE
Hôpital Riviera-Chablais

«On n’a pas le choix», il faut accorder les millions de francs de garantie sinon les prochains salaires des 2000 employés de l’Hôpital Riviera-Chablais (Vaud-Valais) de Rennaz ne seront tout simplement pas payés. «Nous sommes mis devant le fait accompli»: en résumé, ces deux citations de députés vaudois décrivent parfaitement la situation dans laquelle les élus se sont retrouvés hier à Yverdon-les-Bains pour leur rentrée parlementaire. En pleine période de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion