Genève

Le nouveau visage de la pauvreté

Plus de 2500 personnes ont fait la queue samedi pour obtenir un colis alimentaire. La crise du coronavirus a plongé de nombreuses familles dans la précarité.
Le nouveau visage de la pauvreté à Genève
Certains ont attendu trois heures pour recevoir un colis alimentaire d’une valeur de 20 francs. KEYSTONE
Coronavirus

Une queue de plusieurs centaines de mètres et environ trois heures d’attente pour un colis alimentaire d’une valeur de 20 francs ont jeté brutalement la lumière sur une nouvelle précarité à Genève. Plus de 2500 personnes se sont déplacées samedi à la patinoire des Vernets pour obtenir de quoi tenir. Environ 1300 colis ont été distribués – ceux qui n’ont pas pu être servis recevront des bons d’achat alimentaire. Quelques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion