International

Une désinformation gênante

La Russie et la Chine exploitent le coronavirus pour répandre de fausses nouvelles.
Une désinformation gênante
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a dû démentir que des pressions chinoises avaient été exercées. KEYSTONE
Pandémie

L’Union européenne s’est insurgée contre les campagnes de désinformation que mènent la Russie et la Chine, dans le contexte de la crise du coronavirus. Mais son attitude à l’égard de Pékin demeure ambiguë. Le chef de la diplomatie de l’Union européenne (UE), l’Espagnol Josep Borrell, a débattu jeudi de la situation avec les membres de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen – et, en particulier, d’un «rapport spécial»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion