Solidarité

Guérir par la flore en Colombie

La Colombie recèle un potentiel de plusieurs milliers de plantes médicinales natives. Parmi les institutions du pays qui les étudient, l’Université Corpas a été la pionnière. Reportage.
Guérir par la flore en Colombie 2
Maria Victoria Romero, sur le terrain où le laboratoire Labfarve cultive plus de 80 plantes médicinales dans la banlieue de Bogota. CKR
Plantes médicinales

Calendula, aloe vera, valériane, chisaca… Dans la banlieue nord de Bogota, un modeste champ d’un hectare abrite plus de quatre-vingt plantes médicinales. Nous nous trouvons au laboratoire Labfarve, créé en 1984 par le docteur Jorge Piñeros Corpas dans le sillage de la clinique et de l’université privée qui portent son nom. Ce médecin a été l’un des premiers à s’intéresser à l’étude scientifique des plantes médicinales en Colombie: «C’était un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion