Suisse

«On redécouvre le chant des oiseaux!»

Les mesures liées au coronavirus ont fait baisser la pollution et le bruit en ville. A la campagne en revanche, la faune et les parcelles agricoles souffrent des promeneurs.
«On redécouvre le chant des oiseaux!» 1
Un petit écureuil roux (Sciurus vulgaris) dans un arbre près d'un immeuble à Genève, mercredi 8 avril. La nature reprendrait-elle ses droits? KEYSTONE
Covid-19

Les mesures édictées par les autorités en Chine, en Europe et en Suisse pour limiter la propagation du coronavirus ont d’autres vertus que sanitaires. L’incidence sur l’environnement et la qualité de l’air est notable. Cela se traduit par moins de trafic sur les routes, donc moins de pollution et de bruit. Nombre d’habitants redécouvrent les bienfaits du balcon, le chant des oiseaux et le bourdonnement des abeilles. A Genève, la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion