Musique

Trésors et incongruités de l’electro suisse

Intenta est un document, témoignage d’une ébullition helvétique entre culture pop et machines, design et arts plastiques.
Trésors et incongruités de l'electro suisse
Musique électronique

C’est un revival – un de plus diront certains – qu’orchestrent Maxi Fischer et Matthias Orsett en partenariat avec le label Bongo Joe. Deux Frenchies établis en terres romandes, dévoreurs de musiques electro et eux-mêmes DJs, pilotes du label Décalé qui opère entre Lausanne et Biarritz. A leur grande surprise, la Suisse n’a pas enfanté que Yello, The Young Gods ou, plus spécialisé, la clique Mental Groove. En plongeant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion