Musique

Matt Elliott. Clair-obscur

Croisant folk ­crépusculaire et expérimentations ­sensibles, l’Anglais publie un nouvel album tourmenté, parfait compagnon de nos désarrois actuels.
Matt-Elliott. Clair-obscur
Matt Elliott tout en mélancolie cristalline et funèbre, avant de poser qu’après le chaos, une reconstruction est possible. LEA JIQQIR
Portrait

Lorsque Matt Elliott, résidant à Nancy, relève sur son compte Facebook la prescience de son album, comment lui donner tort? «Adieu à… Tout ce que nous avons laissé derrière nous/ Tout ce que nous avons laissé partir/ Tout ce que nous ne trouverons jamais… Nous n’avons jamais été équipés pour survivre de toute façon» («Farewell To All We Know»), infuse cet admirateur de Tom Waits par sa voix velourée, murmurante,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion