Religions

Des plants d’avenir

Pour soutenir les personnes dans la précarité, les Eglises genevoises adaptent leur offre de nuit et développent un potager urbain. Un lieu où déposer les tensions et ameublir l’avenir.
Des plants d'avenir
Les Eglises genevoises ont mis en place des activités de jardinage et un accueil pour les personnes en grande précarité. DR
Entraide

Avec les impératifs de confinement, beaucoup de structures d’aide ont fermé. Les personnes qui y faisaient appel ont désormais encore moins de lieux de refuge. Si des repas continuent à être servis à la population dans le besoin, c’est en barquettes, à manger à l’extérieur. Un extérieur qui pourrait à son tour rétrécir, si la Ville en arrivait à fermer ses parcs. Face à ce constat, les Eglises genevoises ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion