Genève

L’affaire de la tête coupée revient hanter l’uni

C’est une histoire qui aurait dû se terminer avec l’inhumation d’un vestige humain en décembre dernier. Nouveau rebondissement avec une lettre ouverte dénonçant des agissements controversés.
L’affaire de la tête coupée revient hanter l’uni
Après presque vingt-cinq ans de péripéties, la tête a été inhumée au cimetière Saint-Georges le 3 décembre dernier. DR
Réhabilitation

L’affaire de la tête coupée de l’université de Genève (Unige) ressurgit ces derniers jours. Pour rappel, la tête décapitée d’une personne vraisemblablement originaire d’Afrique australe avait été retrouvée en 1995 dans les dépôts de l’unité d’anthropologie de l’université. Après presque vingt-cinq ans de péripéties, la tête a été inhumée au cimetière Saint-Georges le 3 décembre dernier. Ce dernier événement aurait dû être l’épilogue de cette longue saga mais a provoqué

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion