Livres

A la lisière des mondes

Le Norvégien Rune Christiansen signe une extraordinaire histoire de deuil et de retour à la vie tissant forêt, contes et solitude.
A la lisière des mondes
Roman

Dès les premières pages, on est saisi: la langue est limpide, sensible et rapide, teintée d’une poésie fortement visuelle et d’images singulières, chargée d’un sous-texte qui en appelle à la magie des récits. «Permettez-moi de vous raconter une histoire», dit le narrateur. Celle de Fanny, 17 ans, qui a perdu ses parents dans un accident de voiture et se retrouve «dernière survivante d’une lignée sans autres descendants». Elle est autorisée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion