Genève

«Cette crise est un miroir des inégalités sociales»

Maria Pérez, candidate du Parti du travail, veut être la voix de la gauche radicale au sein du gouvernement de la Ville de Genève, même si son parti a été exclu du délibératif.
«Cette crise est un miroir des inégalités sociales»
Face à la crise du coronavirus, Maria Pérez estime qu'il faudra augmenter la jauge des investissements pour aider l’économie locale et favoriser les circuits courts. CO/ARCHIVES
Election au Conseil administratif

Arrivée huitième au premier tour des élections pour l’exécutif de la Ville de Genève, Maria Pérez, candidate du Parti du travail, est passée devant son concurrent de la gauche radicale Pierre Bayenet (Ensemble à Gauche Solidarités-DAL). Interview de cette Espagnole d’origine, inquiète pour sa mère en maison de retraite à Madrid au vu de la situation sanitaire dramatique dans ce pays. Quelle priorité mettrez-vous en œuvre si vous êtes élue?

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion