Lecteurs

Une action drastique est possible

Nigel Lindup constate que l’Etat peut tout à fait décider de prendre des mesures urgentes en cas de nécessité.
Climat

Heureusement que l’Etat est là pour mener la charge contre le coronavirus! A quand une action aussi ferme et courageuse face à l’urgence climatique?
Le Conseil fédéral convoque les cantons et tous les secteurs économiques à des réunions de crise. Il n’y aurait aucun tabou «étant donné l’imprévisibilité de la crise». Pourquoi donc tant de tabous dans les efforts de limiter la destruction climatique, une crise, elle, dont l’évolution est parfaitement prévisible?

Tout le monde, même Economiesuisse, réagit avec sérieux, chacun prend ses responsabilités et l’Etat met en place des mesures draconiennes, du jour au lendemain, sans peur d’infliger des pertes économiques majeures à des secteurs clés. C’est quand même remarquable.

Il est donc réjouissant de voir que, dans les cas extrêmes, l’action drastique est possible, et ce en collaboration étroite avec tous les partenaires sociaux. Alors, assez de pusillanimité devant l’urgence climatique: vivement des assises nationales et cantonales sans tabou et des mesures à la hauteur de cette autre crise!

Nigel Lindup,
Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Climat

Connexion