Solidarité

Prendre le temps du développement

Un colloque a mis en exergue les bienfaits de la coconstruction du développement basée sur des partenariats Nord-Sud de longue durée.
Prendre le temps du développement
Ndiakhate Fall (à gauche), Demba Keita (centre) et Baganda Sakho (droite) leaders paysans sénégalais partenaires du GRAD. GRAD
Nord-Sud

«Dans un partenariat, l’argent n’est de loin pas le plus important!» Lors de son passage à Genève le 29 février, Baganda Sakho n’a pas tari d’éloges sur la coopération de longue durée entre associations paysannes du Sud et ONG du Nord. Thème phare d’un colloque du Groupe de réalisations et d’accompagnement pour le développement (GRAD) à la Maison internationale des associations, à Genève. Avec ses compatriotes Ndiakathe Fall et Demba

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion