Suisse

Non sec à l’initiative du GSsA

Jeudi, le Conseil national a refusé par 120 voix contre 71 l’initiative du Groupe pour une Suisse sans armée visant à proscrire le financement du matériel de guerre.
Non sec à l’initiative du GSsA
Selon Guy Parmelan, interdire les financements en Suisse n’aurait aucun impact sur l’offre et la demande en matériel de guerre. KEYSTONE
Matériel de guerre

L’initiative populaire sur le financement des producteurs de matériel de guerre ne séduit pas le Conseil national. Les députés ont recommandé jeudi son rejet par 120 voix contre 71, sans contre-projet. L’initiative du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) veut interdire le financement des producteurs de matériel de guerre dans le monde. Les fondations et les institutions de prévoyance ainsi que la Banque nationale (BNS) ne pourraient plus financer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion