International

Turquie et UE tentent de calmer le jeu

Erdogan a réclamé lundi à Bruxelles un soutien accru à ses alliés de l’OTAN et de l’Union européenne.
Turquie et UE tentent de calmer le jeu
La réunion de lundi soir entre Erdogan, Charles Michel et Ursula von der Leyen ne devait marquer «que le début» d’un processus visant à «relancer le dialogue» entre la Turquie et les Européens. KEYSTONE
Migrants

L’heure de la détente a-t-elle sonné, entre la Turquie et l’Union européenne? Alors que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a été reçu lundi soir par les dirigeants du Conseil européen et de la Commission européenne, Charles Michel et Ursula von der Leyen, cinq Etats membres du club communautaire – l’Allemagne, la France, le Portugal, la Finlande et le Luxembourg – se sont dit prêts à prendre en charge quelque

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion