Genève

Soupçons partiellement levés contre Simon Brandt

Les preuves d’une violation de secret de fonction par l’ex-député PLR genevois (proche de Pierre Maudet), en tant que collaborateur de la police, ne sont pas réunies. Un autre volet reste à l’enquête.
Soupçons partiellement levés contre Simon Brandt
La thèse de Simon Brandt est que la police cherchait des informations dans l’affaire Maudet. KEYSTONE
Justice 

La procédure ouverte par la justice genevoise à l’encontre de l’ex-député Simon Brandt a été partiellement classée, a annoncé le Ministère public mardi. Les soupçons les plus graves qui pesaient sur le candidat à la mairie de la Ville de Genève ont été abandonnés. > Lire aussi notre édito: Disproportion Ce proche du conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet a été placé sous enquête pour de potentielles “violations de secret de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion