Vaud

La violence ne prend pas de retraite

Malgré le vieillissement de la population, la violence conjugale chez les couples âgés reste une problématique peu traitée. Entretien avec deux spécialistes.
La violence ne prend pas de retraite
La journée annuelle du réseau vaudois contre la violence domestique s’est focalisée sur la violence au sein des couples âgés. KEYSTONE PHOTO PRETEXTE
Interview

Jeudi se déroulait à Lausanne la journée annuelle du réseau vaudois contre la violence domestique qui, cette année, se focalisait sur la violence au sein des couples âgés. A cette occasion, Le Courrier a rencontré la chercheuse en sciences sociales Jacqueline De Puy, de l’Unité de médecine des violences du CHUV, et la doctoresse Delphine Roulet Schwab, professeure à la Haute école de santé de la Source et présidente de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion