Livres

Ecrire noir sur Vian

Né il y a cent ans, l’écrivain vibrionnant a laissé l’ébauche d’un polar si bon qu’il s’en étonnait lui-même. Six facétieux l’ont achevé sous la contrainte.
Ecrire noir sur Vian
Boris Vian (1920-1959) avait dans ses tiroirs un début de roman noir, désormais terminé. DR
Littérature 

On croyait que ses Œuvres complètes étaient complètes. Quinze volumes, quelque dix mille pages de vibrionnante créativité, celle d’un touche-à-tout qui ne voulait pas crever avant d’avoir tout tâté. Restait pourtant cette ultime enveloppe. A l’intérieur, une ébauche de roman noir que l’on découvre aujourd’hui dans une version terminée par quelques joyeux disciples. Et c’est ainsi que, cent ans jour pour jour après avoir vu l’écume de son premier jour,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion