Solidarité

Un petit pas vers la transparence

Principale plaque tournante des matières premières dans le monde, la Suisse n’a rien fait jusqu’à présent pour remédier à l’opacité du secteur. Le Conseil national a entrouvert la porte en décembre.
Un petit pas vers la transparence
Les matières premières créent des richesses qui sont régulièrement détournées par les élites dans de nombreux pays. Ici une mine de charbon en Colombie. KEYSTONE
Matières premières

Depuis une quinzaine d’années, la Suisse est devenue le principal carrefour du négoce des matières premières. Qu’il s’agisse de pétrole, d’or, de cobalt ou de cacao, la majeure partie des transactions passent désormais par la petite Helvétie. Mais la discrétion qui règne dans ce domaine favorise la corruption à large échelle et prive de nombreux pays et leurs populations de précieuses ressources monétaires pour favoriser le développement. Sous la pression

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion