Solidarité

Matières premières: négociants en roue libre

Alors que s’ouvre à Lausanne le FT Summit, l’ONG Public Eye publie un rapport sur le rôle des banques helvétiques dans le financement du secteur des traders de matières première, dont la Suisse est devenue la principale plaque tournante.
Matières premières: négociants en roue libre
Le géant minier Glencore, domicilié à Zoug, bénéficie de crédits de la part d'établissements bancaires «opaques» qui ont leur siège à l'étranger et ne sont pas soumis à la législation antiblanchiment. KEYSTONE
Matières premières

Lorsque l’ONG Public Eye et des parlementaires réclament au Conseil fédéral des mesures pour réguler le négoce des matières premières, l’exécutif leur répond que les banques suisses exercent un contrôle suffisant à travers le financement de ce secteur. Rien n’est plus faux, affirme l’ONG dans un rapport publié lundi, coïncidant avec le premier jour du FT Summit de Lausanne, la grande réunion des acteurs du domaine. Ce document est le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion