Suisse

«On perd confiance dans le système»

Des enfants souffrent de maladies en raison d’un médicament. Pharma, médecins et autorités en cause.
«On perd confiance dans le système»
Prescrit durant la grossesse, le médicament Dépakine a fait des dégâts irrémédiables. KEYSTONE/photo prétexte
Santé publique

C’est le choc, et le coupable se nomme Dépakine. A cause de ce médicament, de nombreux enfants souffrent en Suisse de malformations et/ou de troubles du développement mental. Administré à leurs mères durant la grossesse, pour traiter leur épilepsie, le produit contient une substance dangereuse pour le fœtus et l’embryon. Problème: les parents n’ont pas été correctement informés, révélaient hier Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Un rapport du Conseil

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion