Arts plastiques

Contours surréels

A La Chaux-de-Fonds, le Musée des beaux-arts célèbre les machines et corps humains de l’étonnant Konrad Klapheck.
Contours surréels
"Les questions du sphinx" (1984). La machine à coudre représente par exemple la figure de la mère, en cela qu’elle «cache la nudité et pique». DR
Expo

On a le droit de ne pas connaître Konrad Klapheck: à rebours des courants prédominants de son époque, le peintre allemand né en 1935 est rarement exposé de nos jours. Présenté avec générosité au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, son corpus de toiles n’en est pas moins fascinant, au gré d’élans proches du surréalisme, tant formellement et philosophiquement qu’au niveau du décalages entre les œuvres et leur titre. Peinte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion