Genève

Des antifas féministes attaquent un «stamm de l’extrême droite»

Les militantes reprochent à l’établissement d’accueillir des réunions du groupe Kalvingrad Patriote. Le tenancier du bar dément, tandis que la police relève la tension croissante entre les deux groupes.
Des antifas féministes attaquent un «stamm de l’extrême droite»
Dans la nuit de mardi à mercredi, des militantes féministes et antiracistes ont cassé la vitrine et aspergé de peinture rose l'extérieur et l'intérieur du bar Navy Syracuse, en Vieille-Ville. RENVERSE.CO
Conflit

Des militantes féministes et antiracistes ont attaqué le bar «Navy Syracuse», en Vieille-Ville. Dans la nuit de mardi à mercredi, elles ont cassé la vitrine et aspergé de peinture rose l’extérieur et l’intérieur de cet établissement auquel elles reprochent d’être «le stamm de la jeunesse d’extrême droite genevoise», notamment du groupe Kalvingrad Patriote qu’elles visent directement. «Il s’agit d’un lieu tenu par un sympathisant de leur groupe et qui leur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion